Mobilisation des fournisseurs

La mobilisation des fournisseurs par le donneur d'ordre consiste à informer les fournisseurs, les intéresser et collaborer avec eux afin d’améliorer leurs pratiques de développement durable et la performance de leurs produits ou services. Elle s’opère par un échange d'informations entre le donneur d'ordre et ses fournisseurs concernant les enjeux liés au produits et services, des rencontres ponctuelles visant à identifier la meilleure façon de faire face conjointement à ces enjeux, la création de guide à l'intention des fournisseurs, la mise en place de programmes de reconnaissance des efforts des fournisseurs, la participation à des programmes de formation, des partenariats en vue faciliter les processus liés aux preuves de concept ou aux bancs d'essai, et tout autre forme de collaboration. 
 
L'Union Européenne émet depuis quelques années des orientations claires à ses membres: l'achat responsable peut contribuer aux changements que requièrent le développement de produits et processus de production plus performants sur le plan environnemental et plus susceptibles de diminuer les coûts d'opération des donneurs d'ordre. Le guide Public Procurement as a Driver of Innovation in SMEs and Public Services informe les acheteurs publics de ce qu'ils peuvent faire pour soutenir les marchés de l'innovation et la recherche. 
 

Plus près de nous, le réseau Ecotech Québec qui fait la promotion du secteur des technologies propres a publié à l'automne 2014 une étude présentant des recommandations qui poursuivent des fins semblables : Vers un rôle accru des organismes publics pour accélérer la commercialisation des innovations vertes du Québec.  
 
En France, en vue d’assurer que les pratiques d’achat responsable soient établies dans la réciprocité et sur la base d’une collaboration effective entre les donneurs d’ordre et les fournisseurs, une Charte Relations fournisseur responsables a été conçue. À l’aube de 2015, le volume d'achats des entreprises signataires de cette Charte est de l'ordre de 450 milliards d'euros. Par le biais de 10 engagements pour des achats responsables, la Charte Relations fournisseur responsables vise la construction d'une relation équilibrée et durable entre les grandes entreprises et leurs fournisseurs, dans la connaissance et le respect des droits et devoirs respectifs de chaque partie. Dans le prolongement ce ces 10 engagements pour des achats responsables, un Label Relations fournisseur responsables visant à distinguer les entreprises françaises ayant fait la preuve de relations durables et équilibrées avec leurs fournisseurs a été lancé et octroyé pour la première fois en 2012. 

Au sein de l’ECPAR

Dans le cadre de ses initiatives d’approvisionnement responsable, Alcoa Canada Groupe Produits primaires fait preuve d'innovation en appuyant depuis 2011 la participation de certains de ses fournisseurs au projet BNQ 21 000. Un premier projet pilote réalisé en 2011 et 2012 et co-financé par ALCOA a mobilisé douze fournisseurs. Le projet visait le diagnostic et l’accompagnement en développement durable pour des fournisseurs situés à proximité des sites d’opération d’Alcoa Canada Groupe Produits primaires (GPP Canada) au Québec. La démarche était inspirée du guide BNQ 21000 « Développement durable - Prise en compte et application des principes dans la gestion des organisations et des entreprises ». Outre les gains liés à la participation au projet pilote (échanges constructifs, source de motivation, soutien de l'engagement, rayonnement dans le marché, fierté pour les employés), le projet a eu d'importantes retombées pour les fournisseurs en question:
  • Prise de conscience des impacts sur l’environnement et la société
  • Amorce d'un dialogue structuré avec leurs parties prenantes 
  • Structure, outils et connaissances pour mieux cibler les actions à mettre en œuvre
  • Progression en matière de performance globale
  • Communication des engagements de façon crédible et transparente
  • Arrimage de la démarche de responsabilité d'entreprise à la planification stratégique
  • Renforcement de la relation d’affaires avec Alcoa
  • Positionnement pour mieux faire face aux exigences sur les marchés
  • Préparation pour rencontrer les exigences d’une certification
  • Reconnaissance par les pairs et partenaires  
 
Lors du gala de reconnaissance 2012 de BNQ 21000, tenu au Musée national des beaux-arts de Québec, Claude Vincent, directeur, Santé-sécurité et environnement, a remis une plaque commémorative à ces fournisseurs, afin de souligner la qualité de leur contribution aux projets pilotes.
 
En raison du succès de ce projet pilote, et à la lumière de nouveaux défis qu’il a contribué à identifier, Alcoa Canada Groupe Produits primaires a encouragé cinq autres de ses fournisseurs à participer, en janvier 2013, à un nouveau projet pilote intitulé « BNQ 21000 – Démarche allégée ». La Boîte à outils BNQ 21000 a été simplifiée et adaptée aux PME, et elle est disponible gratuitement. Les fournisseurs ont commencé à porter des actions adaptées à leur échelle et à leur domaine d’activité afin d’améliorer leur performance sociale, environnementale et économique. Ce projet dont les impacts demeurent à documenter s’adresse aux PME de 50 employés et moins. Les cinq entreprises participantes sont :
  • Groupe de la Côte (Baie-Comeau) : Nettoyage/réparation de vêtements de sécurité pour l’Aluminerie de Baie-Comeau;
  • Équipements Industriels BDL (Baie-Comeau) : Maintenance et location de chariots élévateurs;
  • Nettoyeur Gariépy (Deschambault) : Nettoyage/réparation de vêtements de sécurité pour les alumineries de Bécancour et de Deschambault;
  • Vohl (Deschambault) : Fabrication/vente de pièces métalliques;
  • Techfab Gauthier (Montréal) : Service d’insertion de cuivre dans les barres cathodiques.